Catégories
Économie Marianne uncategorized

Marennes-Oléron, victime d’une pollution… médiatique

Peut-on être épargné par une marée noire et être victime d’une pollution? Oui, répondent les communes côtières de la Charente-Maritime, qui ont évité (pour le moment) la catastrophe écologique, mais pas le parasitage médiatique. « Les médias grossissent l’ampleur de la catastrophe du Prestige et les gens croient nos plages couvertes de fioul et nos huîtres impropres à la consommation », explique François Patsouris, le président du Syndicat des marins-pêcheurs de Marennes-Oléron. Il n’y a pourtant pas l’ombre d’une nappe de pétrole au large des côtes charentaises. De quoi faire monter la colère des ostréiculteurs qui enregistrent une baisse des ventes à 15 à 20% par rapport à la saison dernière. « Les autorités aussi ont leur part de responsabilité », précise François Patsouris. Au nom du sacro-saint principe de précaution, l’Etat en aurait un peu trop fait « pour être ainsi l’élève modèle de Bruxelles. »